Comment sauvegarder WordPress avec un plugin ?

Le CMS WordPress est un outil parfait pour réaliser votre site internet, que vous possédiez un site vitrine, un blog ou encore une e-boutique.

Toutefois, lorsqu’il s’agit de sécurité, il faut mettre toutes les chances de votre côté.

En effet, en cas de mise à jour malheureuse, d’un plugin ou d’un thème qui rentre en conflit avec le core de WordPress, d’une mauvaise manipulation ou d’une attaque pernicieuse et insidieuse d’un pirate, vous voilà avec un site qui ne fonctionne plus.

Installer et paramétrer une extension de sauvegarde vous permettra alors de restaurer votre site en toute quiétude si jamais un tel incident arrive.

UpdraftPlus : l’extension de sauvegarde la plus complète même dans sa version gratuite.

Dans sa version gratuite, le plugin UpdraftPlus ne sauvegarde que votre thème, vos médias et vos extensions ainsi que votre base de données. Si vous souhaitez sauvegarder également les fichiers du cœur de WordPress, vous devrez investir dans un add-on payant.

Rendez-vous sur votre compte admin et installez UpdraftPlus sur votre CMS, puis, rendez-vous dans « Réglages », et « Sauvegardes UpdraftPlus ».

Pour réaliser votre première sauvegarde ou backup, cliquez en premier lieu sur l’onglet « Réglages », vous allez ici définir les paramétrages indispensables pour vos sauvegardes automatiques.

Bien que vous ayez le choix entre une planification manuelle des fichiers et de la base de données, choisissez automatique et définissez la périodicité de vos sauvegardes pour chacun.


Vous pouvez opter pour une périodicité différente pour les fichiers du site et la BDD. Si vous rédigez et partagez régulièrement des contenus sur votre site, une sauvegarde quotidienne peut être programmée pour votre base de données, mais vous opterez alors pour une sauvegarde hebdomadaire pour les fichiers.

Enregistrez vos réglages puis configurez votre espace de stockage distant où vous pourrez envoyer une copie de vos sauvegardes. Préférez le stockage sur Dropbox, Google Drive, Microsoft Azur, etc. plutôt que par mail, car le poids des fichiers sauvegardés peut se révéler très lourd.

Une fois l’espace de stockage sélectionné, vous devrez vous authentifier et autoriser UpdraftPlus à déposer les fichiers.

Voilà, vous venez de réaliser en quelques clics la première sauvegarde de votre site WordPress et vous pouvez d’ores et déjà apprendre à restaurer votre site avec la fiche  « Comment restaurer votre site avec l’extension UpdraftPlus ».

Enfin, pensez à réaliser une sauvegarde manuelle avant chaque mise à jour ou modification sur votre site.

Duplicator pour sauvegarder ou migrer un site

L’extension WordPress Duplicator est le plus souvent nommée pour procéder à la migration d’un site local à en ligne.

Or, vous pouvez également l’utiliser pour sauvegarder manuellement ce dernier. S’il ne permet pas d’automatiser les sauvegardes comme UpdraftPlus, Duplicator est gratuit et simple d’utilisation. Si votre hébergeur crée des sauvegardes régulières de votre site, vous pouvez l’utiliser en particulier lorsque vous refondez votre site.

Installez tout d’abord le logiciel de sauvegarde dans votre tableau de bord WordPress puis cliquez sur le lien de l’installation.

Rendez-vous ensuite dans l’onglet « Packages » et cliquez sur « Créer nouveau ». Nommez votre sauvegarde puis cliquez sur « Suivant ». L’extension analyse alors votre site Web. Une fois l’analyse terminée, cliquez sur le bouton « Construire ».

Lorsque le package est créé, il vous suffit alors de télécharger les 2 fichiers :

  • Installation ;

  • Archive.

Ou de sélectionner « Télécharger en un clic » pour télécharger les fichiers installer.php et archive.zip en une seule fois.

Attention, il faut parfois relancer plusieurs fois la sauvegarde avec Duplicator pour que cela fonctionne.

Sur quels critères vous appuyer pour choisir votre extension de sauvegarde ?

Voici 4 indications sur lesquelles fonder le choix de votre extension. Le plugin sélectionné doit vous proposer :

    1. Une interface simple à gérer et facile à installer.
    2. Une sauvegarde automatique de votre site, en particulier lorsque vous débutez sur WordPress.
    3. Une restauration de votre site en cas de problème technique.

<li”>La sauvegarde devra s’effectuer sur un espace de stockage distant dans le Cloud comme, Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive… Ou à défaut dans votre ordinateur. </li”>

Enfin, n’oubliez pas de toujours réaliser une sauvegarde lorsque vous procédez à la mise à jour de votre site. En cas d’incompatibilité ou d’instabilité entre les nouvelles versions et le core de WordPress, cela vous permettra de retrouver rapidement un site fonctionnel.

Pour restaurer votre site dans les règles de l’art, appuyez-vous sur notre tutoriel « Comment restaurer une sauvegarde ? ».

Autres articles qui pourraient vous plaire

Extensions de partage sur WordPress, laquelle choisir ?

Extensions de partage sur WordPress, laquelle choisir ?

En réalisant la structure de votre site, vous vous interrogez sur l’extension de réseaux sociaux à choisir pour partager votre savoir-faire. Plusieurs études ont démontré que seulement 0.6 % des internautes partagent leurs découvertes. En 2021, il y a peu de chance que ces chiffres aient évolué, alors pourquoi ajouter une extension de partage social à votre blog WordPress ? Laquelle choisir ?

lire plus