Comment optimiser votre boutique en ligne ?

En 2020, les ventes en ligne des magasins ont connu une augmentation sans précédent. Cependant, la pandémie n’est pas seule responsable, car en dehors des périodes de confinement, les ventes ont atteint le pic record de 53 % d’augmentation. Le succès de votre boutique internet est donc indissociable de l’optimisation de vos pages. Comment travailler le référencement naturel de votre boutique en ligne pour atteindre la première page des moteurs de recherche et de Google et générer des ventes ?

Pourquoi optimiser les pages de votre boutique en ligne ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • 44 % des internautes et mobinautes confondus effectuent une recherche sur Google avant d’effectuer une commande en ligne ou se rendre dans votre magasin.
  • 85 % des consommateurs réalisent une recherche sur le Web avant achat, tous moteurs confondus.
  • 23,6 % des e-commerces vendent leurs produits ou leurs services à l’issue d’une recherche sur Google, Yahoo ou Bing.
  • 37.5 % du trafic présent sur les boutiques en ligne provient principalement des moteurs de recherche.

Améliorer votre position sur la SERP vous permet de gagner en visibilité et de rassurer les visiteurs. En effet, quand nous effectuons des recherches sur un produit, nous favorisons nous-mêmes l’achat sur les premiers résultats de recherche que nous délivre Google. Et pour atteindre cette première page, les sites e-commerce doivent tout d’abord séduire Google, le moteur le plus utilisé en France.


    Être au bon endroit, au bon moment, vous permet de gagner en trafic, en notoriété, en taux de clic et de vendre.

    Certains aspects techniques comme la vitesse de chargement de votre site, la sécurité des données que transmettent vos visiteurs et un e-commerce responsive seront d’autres points de rassurance à travailler pour séduire vos cibles. Mais pour le moment, penchons-nous sur les actions SEO que vous pouvez réaliser seul ou accompagné afin d’augmenter votre chiffre d’affaires.

     

    La recherche de mots clés : indispensable au référencement de votre e-commerce

    La recherche des mots clés et des mots clés de longue traine est l’un des axes les plus importants de toute recherche d’optimisation d’un site Web. Avant de vous expliquer comment les trouver, définissons ce qu’est un mot clé.

    Un mot clé est un mot ou une suite de mots pianotés ou dictés par l’internaute lorsqu’il effectue une requête sur un moteur de recherche. Par exemple, si j’ai besoin d’une nouvelle paire de baskets, ma requête pourrait être : baskets, baskets femme, baskets Nike, baskets Nike femme 38.

    Ces expressions de plusieurs mots clés comme « baskets Nike femme 38″ appelées longue traine, ne représentent pas moins de 80 % des requêtes sur Google. Avec la recherche vocale, les expressions contenant plusieurs mots en lien avec la requête sont à privilégier. Elles sont aussi très utilisées pour le référencement local où l’on fera apparaître le commerce, son secteur d’activité et le nom de la ville.

    Voyons comment trouver les mots clés nécessaires à votre positionnement sur la première page de Google.

    Comment trouver les mots clés et vous positionner sur la première page des moteurs de recherche ?

    Trouver les mots clés vous permettra d’identifier les contenus à produire pour votre site, de la page d’accueil aux fiches produits, sans oublier le blog, si vous souhaitez apporter des conseils à votre communauté ou optimiser davantage votre site. Différentes méthodes et outils vous permettront de trouver les mots clés en lien avec vos produits et services :

    • Keyword Tool Dominator : la version gratuite de cette application vous permet de réaliser 2 recherches par jour et de générer des mots clés pour Amazon, eBay, Etsy, Walmart, Google Shopping, YouTube, Google et Bing. Vous pouvez choisir les plans payants de 50 à 75 dollars. Cet outil vous propose également 2 plans d’offres groupées pour le commerce électronique à 315 $ ou pour les mots clés à 500 $ en un paiement unique à vie.
    • Surfez sur Amazon pour trouver vos mots clés : e-commerce le plus actif et le plus visité, Amazon est une mine d’or pour trouver les mots clés de votre e-commerce. Pour cela, rendez-vous dans la barre de recherche d’Amazon et tapez les produits que vous proposez aux internautes. Une liste de suggestions s’ouvre et vous offre les requêtes les plus populaires des clients de ce site Web. Enregistrez ces suggestions dans un fichier Excel que vous complèterez plus tard avec d’autres informations.
    • Étudiez les mots clés de vos concurrents : dans la barre de recherche de Google, tapez le nom de l’un de vos produits. Visitez les premiers sites du classement de la page de réponse de Google et analysez les mots choisis par vos concurrents sur leurs fiches produits et leurs pages catégories.

    Une fois votre liste de mots clés pertinents engrangée, il est temps d’affiner et définir les mots clés qui vous aideront à atteindre la première page des moteurs de recherche.

     

    Comment définir les mots clés pertinents pour votre e-boutique ?

    Pour trouver des mots clés pertinents, vous pouvez aussi utiliser : Google KeyWord Planner, Wikipédia, ou encore Ahrefs. Votre récolte ayant porté ses fruits, il est temps de définir quels mots clés et mots clés de longue traine participeront efficacement à votre référencement naturel.

    Pour cela, il faut analyser l’intention de recherche :

    • Informationnelle : l’internaute cherche avant tout à se renseigner sur un produit, un service ou une marque, il n’a pas d’intention d’achat. Cependant, la recherche informationnelle se positionne souvent comme prémices à l’achat lorsqu’il s’agit de comparer, ou de se renseigner sur une question, un problème que rencontre votre prospect. Si vous possédez un blog, développez des articles sur ces requêtes permet de rassurer l’internaute sur la qualité de vos produits et sur votre expertise.
    • Transactionnelle : comme son nom l’indique, la requête transactionnelle dénote l’intention d’achat. La recherche inclut alors les mots « Acheter », « Commander ». Intégrez des mots clés transactionnels se révèle nécessaire pour travailler votre SEO.
    • Navigationnelles : le surfer du Web ne cherche pas à acheter un produit ou un service. Il cherche à retrouver une marque, un site, comme Amazon ou CecileWeb.com qu’il n’a pas enregistrés dans ses préférences.

    Dans le fichier Excel où vous avez intégré précédemment les mots clés et mots clés de longue traine trouvés, rajoutez trois colonnes : transactionnelle, informationnelle et navigationnelle puis déterminez pour chaque requête à quelle intention de recherche elle correspond.

    Afin d’affiner encore les mots clés principaux et secondaires, vous ajouterez :

    • Le volume de recherche de chacun des mots clés ;
    • Leur coût par clic ;
    • La pertinence entre votre mot clé et votre produit.

    En fonction de la popularité de votre mot clé principal, vous choisirez de préférence un mot pas trop concurrentiel sous peine de ne jamais vous positionner. Et vous devrez de même éviter les requêtes peu populaires qui ne vous apporteront aucun trafic. Pour approfondir votre recherche de mots clés, l’article de la Pousse Digitale « Définir vos mots clés e-commerce » vous apportera des informations supplémentaires.

    Définissez les pages de votre site que vous désirez référencer

    Le référencement naturel ne positionne pas un site, mais l’ensemble des pages d’un site, une à une. Sélectionnez les pages sur lesquelles vos visiteurs atterriront après avoir consulté Google et cliqué sur votre lien.

    Pour cela, optimisez avant tout les pages qui répondent aux questions de l’internaute, qu’il s’agisse d’une page catégorie, d’une page produit ou d’un article de votre blog. En effet, seuls les contenus les plus pertinents trouvent grâce aux yeux de Google et atteignent les premières positions.

     

    Définissez également l’architecture de votre site

    Sur WooCommerce, Prestashop, Shopify ou encore Magento, les mêmes objectifs SEO s’appliquent tant pour la recherche de vos mots clés que pour la structure de votre e-boutique.

    En procédant à l’analyse de vos mots clés, vous définissez une première structure et une navigation logique entre chaque page et chaque catégorie de votre site internet. Ce premier travail vous permet de choisir la structure de vos URLS : nom de l’entreprise/catégorie/produit, par exemple. Afin de créer l’arborescence de votre site Web, posez cela sur papier ou utilisez des logiciels tels que Mindmeister, Coggle, Creately, XMind ou Bubble.us.

    Assurez-vous que vos pages produits sont facilement accessibles en limitant la profondeur de vos pages : on conseille le plus souvent 3 clics ou moins entre votre page d’accueil et vos pages produits.

    Voici à quoi pourrait ressembler la hiérarchie de votre site e-commerce :

    1. La page d’accueil : elle doit mettre en avant votre marque et vos produits ou services ;
    2. Les catégories, qui représentent le deuxième niveau de votre arborescence ;
    3. Les sous-catégories représentent alors le troisième niveau et donc le 3e fameux clic de votre visiteur.

    Voyons à présent comment optimiser vos pages catégories et vos fiches produits.

     

    Rédigez une page catégorie pour le e-commerce

    Avant de vous plonger dans la rédaction de vos fiches produits, sachez que les pages catégories structurent votre site et sont une mine d’information pour les moteurs de recherche et les internautes. Les pages catégories vous permettent d’apparaître en première page des résultats de Google lorsqu’elles sont correctement optimisées. Elles vous apportent, de plus, du trafic et participent au référencement naturel de votre boutique en ligne.

    Une page catégorie optimisée doit contenir :

    • Des mots clés génériques ou liés à votre marque ;
    • Son h1 doit contenir le mot clé générique associé ;
    • Soignez le contenu et travaillez-le pour répondre aux besoins de vos lecteurs ;
    • Soignez vos balises Hn et rédigez un contenu de 400 à 700 mots ;
    • Ajoutez des liens internes pour relier vos différentes catégories entre elles ;
    • Insérez des images sans oublier de renseigner votre mot clé, ou un synonyme de ce dernier, dans le nom du fichier et dans la balise Alt. Illustrez d’une légende pertinente.

    Rédigez également un title et une métadescription (lien vers l’article) qui reprendront votre mot clé et rendez-les attrayants.

    Afin de séduire les moteurs de recherche et vos visiteurs, rédigez un contenu court en haut de page, de 100 à 150 mots pour donner envie à vos lecteurs de se rendre sur vos pages produits. Insérez des images de qualité, puis continuez par un contenu de 400 à 600 mots qui détaillera les informations sur les produits. Vous pouvez aussi insérer des avis clients ou des conseils pour donner plus de poids à votre page catégorie.

     

    Optimisez vos fiches produits

    Lorsque l’internaute clique jusqu’à la page de votre produit, il se positionne alors dans l’ultime phase du cycle d’achat. Votre fiche produit doit donc répondre à toutes ses questions. À ce stade, il est important d’anticiper toutes les questions que peut se poser votre prospect et y répondre en vous appuyant sur le CQQOCP. Bien évidemment, les réponses doivent être adaptées à votre produit ou service :

    1. Combien coûte le produit ?
    2. En quoi consiste ce produit ?
    3. Qui vend le produit ?
    4. Où est-il fabriqué ?
    5. Comment est-il conçu ?
    6. Pourquoi ai-je besoin de ce produit ?

    Pensez à préciser la quantité achetée pour le prix proposé, quels critères le caractérisent, ce qu’il va apporter à votre acheteur.

    Sélectionnez le mot clé de longue traine pour chacune de vos fiches produits. En effet, en SEO, pour un site Web, un blog, ou un e-commerce, une idée = un mot clé, il en va de même pour la présentation de vos produits.

    Comme pour votre page catégorie, il vous faut travailler le SEO de la balise title, la métadescription, en intégrant votre mot clé ou ses synonymes.

    Si vous possédez peu de produits, soyez exhaustif et racontez votre produit. Mettez en avant ses avantages, ce qu’il permet de faire. N’oubliez pas d’ajouter les caractéristiques techniques, des images de qualité et des vidéos d’utilisation. Dans tous les cas, ne recopiez jamais la fiche technique de votre fournisseur, cela nuirait à votre SEO.

    Pour une fiche produit SEO friendly, retenez les points suivants :

    • Créez plusieurs petits paragraphes plutôt qu’un gros bloc de texte ;
    • Votre fiche devra à minima contenir 300 mots ;
    • Aérez votre contenu en utilisant les Hn, les listes à puces et des images du produit ;
    • Insérez votre mot clé dans les Hn et le corps du texte, alternez avec des synonymes ;
    • Présentez une description du produit ne soyez pas trop commercial ;
    • Éliminez les répétitions, chaque phrase doit apporter une nouvelle information sur le produit ;
    • Répétez 3 à 4 fois le nom de votre produit dans votre contenu, plus si votre texte dépasse les 500 mots.

    Enfin, n’oubliez pas le netlinking et travaillez vos liens internes en proposant des liens vers d’autres pages ou produit de votre site. Pour ce faire, construisez un fil d’ariane ou des ventes croisées en présentant sur votre fiche des produits complémentaires ou appartenant à la même famille.

    Autres articles qui pourraient vous plaire

    Quelle extension WordPress choisir pour l’optimisation de vos images ?

    Quelle extension WordPress choisir pour l’optimisation de vos images ?

    Comprendre le fonctionnement de WordPress, que vous soyez débutant ou développeur se révèle indispensable pour conserver un site rapide, sécurisé, optimisé et répondant aux normes UX. Alors, quels langages informatiques se cachent sous le capot de notre CMS WYSIWYG préféré ? Comment le télécharger et faire vos premiers pas sur Wordpress ?

    lire plus