Bien préparer votre plan de site

Vous voilà décidé à surfer sur la toile ou à refondre votre site. Grâce au briefing réalisé avec l’agence Web de votre choix, vous n’aurez pas à réaliser tout ce travail, mais lorsque vous créez ou refondez votre site seul, cette réflexion est indispensable pour toucher votre cible et les moteurs de recherche. Vous devez comprendre qu’une arborescence ne suffira pas pour atteindre vos objectifs, vous devrez œuvrer également aux détails de son architecture.

Plan de site, structure : quelles différences ?

Nous confondons souvent plan de site, encore nommé arborescence, et structure de site. Bien que similaires, ils ne s’adressent pas aux mêmes cibles.

Le plan de site informe vos utilisateurs. Il correspond à votre menu et à la navigation côté UX – expérience utilisateur -. Plus succinct, il est facilement compris par les néophytes.

À l’inverse, la structure de votre site s’adresse, elle, aux spiders des moteurs de recherche. Elle hiérarchise l’information à destination de Google, Bing, Yahoo… Ce travail de référencement naturel permet de poser l’ossature de vos pages et articles, de définir les liens internes qui les uniront, de déterminer mots clés et URL pour chacun de vos contenus.

L’arborescence peut ainsi être distincte de sa structure, car elle dépend de ce que vous désirez mettre en avant pour vos lecteurs et pour les moteurs de recherche. En effet, si le terme « conseils » parle à vos internautes, sans contexte annexe, il ne veut rien dire pour Google.

Néanmoins, les deux restent nécessaires et indissociables d’un site qui performe et attire à vous la cible recherchée.

    Qui suis-je ?

    Localisée près de Muzillac, je propose la création de site internet dans le Morbihan mais je suis également formatrice informatique depuis 2011. En savoir plus

    S'inscrire à ma newsletter

    *informations obligatoires
    Intérêts

    Comment construire l’arborescence de votre site ?

     

    Commencez par définir le but de cette dernière :

    • Acquérir de nouveaux clients ;
    • Améliorez votre notoriété ;
    • Promouvoir l’un de vos produits ;
    • Vendre vos produits ou services.

    Ces différents objectifs vous aideront à choisir entre site vitrine, blog, ou boutique en ligne. Ils permettront également de délimiter les outils nécessaires – extensions indispensables – pour votre site et les indicateurs à suivre pour savoir, à terme, si les buts fixés sont atteints. Vous pouvez bien sûr établir plusieurs objectifs.

     

    Réalisez l’inventaire de vos contenus :

    • Dans le cadre d’une création, le brainstorming s’impose pour jalonner ce qui apparaîtra sur votre site ;
    • Dans le cadre d’une refonte, l’existant doit être inventorié et analysé.

    Brochures, plaquettes de ventes, vidéos, communiqués de presse, historique de votre entreprise, tout ce qui concerne vos produits et services devra être répertorié et classé par dossiers puis par thématiques.

    Cette première ébauche ne sera pas suffisante, il faut connaître les attentes de vos prospects.

    Définissez vos persona

    Comme pour vos supports de vente physiques, votre site Internet se doit d’être travaillé pour le Webmarketing. Votre profession de foi ou branding se révèle au travers de votre identité visuelle – charte graphique, thème de votre CMS, charte éditoriale – et des informations que vous souhaitez partager avec vos clients futurs et présents. Mais cela est-il suffisant pour développer votre entreprise ?

    Il vous faut donc fixer précisément votre ou vos cibles. Ses attentes, ses interrogations, les écueils qu’elle croise sur sa route. Puis, vous déterminerez en quoi votre solution, vos produits ou vos services résoudront son problème.

    Différentes méthodes et logiciels sont disponibles en ligne pour vous aider à établir vos persona, ajoutez-y un brin de psychologie et du SEO pour affiner leur portrait.

    Si votre entreprise existe depuis longtemps et possède déjà son lot de clients fidèles, proposez-leur un questionnaire par téléphone ou en ligne afin de bien comprendre leurs attentes et pouvoir y répondre.

    Enfin, n’oubliez jamais que votre persona n’est pas figé, il évolue, tout comme ses démarches d’achats, de recherche de renseignements.

    Vous pouvez également étudier les sites de vos concurrents afin d’analyser leurs offres et ainsi améliorer les vôtres.

    À ce stade de vos analyses, l’arborescence de votre site se dessine. Les pages et catégories se déterminent en fonction de vos objectifs et des attentes de votre cible. Mais pour obtenir la visibilité attendue sur les moteurs de recherches, il faut façonner la structure de votre site.

     

    Construire la structure de votre site

    Pour finaliser et proposer un menu clair et accrocheur pour votre cible comme pour les moteurs de recherche, il faudra travailler sur vos mots clés, les intentions de recherche de vos prospects, déterminer le répertoire de vos futurs URLs et optimiser votre maillage interne.

     

    La recherche des mots clés

    Quelle que soit l’activité de votre entreprise, la recherche sémantique s’avère indispensable. Elle doit donc s’appuyer à la fois sur les expressions clés de votre activité, mais surtout sur les expressions clés de vos clients.

    Pour cela, de nombreux outils gratuits ou payants sont à votre disposition sur la toile. Le premier, Google Adwords, vous permettra de réaliser une première recherche. Vous pourrez ensuite affiner les intentions à l’aide d’outil freemium comme KW Finder et SEM Rush.

    Il existe différentes typologies de mots clés qui serviront à travailler votre référencement naturel, en particulier les mots clés de longues traînes qui vous assureront de cibler finement votre prospect. Une fois tous vos mots clés choisis, il vous restera à les réunir par thématiques afin de générer des catégories et des sous-catégories.

     

    Définir une première structure et déduire la structure de vos URLs

    Ce premier travail de référencement va vous permettre de générer la navigation de votre site. Cette dernière doit rester intuitive, peu profonde (pas plus de 3 clics). Votre structure doit permettre une navigation logique entre chaque catégorie comme à l’intérieur de celle-ci.

    C’est à ce moment-là que vous mettez en place la fameuse arborescence de votre site Web, sur papier ou grâce à des outils en ligne, elle vous permettra de rajouter sans vous disperser les points oubliés ou de retirer ceux qui ne seront finalement pas utiles au développement de votre entreprise.

    Une fois ce plan établi, il deviendra plus aisé de définir la structure de vos URLs et leur répertoire. Car les URLs non optimisées peuvent ruiner le positionnement d’un site pourtant bien construit.

     

    Optimiser votre maillage interne

    Le maillage interne a tout autant de poids en SEO que les liens externes ou backlinks qui pointent vers votre site. Il est donc important de réfléchir, en amont de sa création, aux contenus que vous allez rédiger et aux liens que vous générerez entre eux.

    Deux structures se prêtent parfaitement pour cet exercice : le maillage en silo et le cocon sémantique. Pour le premier, on s’attachera à associer un mot clé générique, à un autre plus spécifique, lui-même relié à un mot clé encore plus déterminant. Le cocon sémantique, initié par Laurent Bourrelly, s’appuie sur ce maillage, mais utilise davantage l’intention du buyer persona plutôt que le mot clé. Les pages et sous-pages sont connectées entre elles, et les pages sont également reliées entre elles.

    Une fois votre arborescence et votre structure de site générées, il ne vous reste plus qu’à le mettre en place et à vous appuyer sur les réseaux sociaux pour son lancement.

    Crédit images : 

    Plan de site : par Pexels de Pixabay

    SEO structure Image par Diggity Marketing de Pixabay

    Persona : Peggy_Marco de Pixabay

    • 12
    •  
    •  
    •  
    Donec Phasellus sit Curabitur facilisis ut sem, justo mattis accumsan luctus