Si vous utilisez le CMS WordPress, vous avez l’habitude des mises à jour automatiques du core de WordPress. Pour cette nouvelle mise à jour vers le 5.2, il vous faudra mettre la main à la pâte, car elle n’est pas automatique, sous peine d’ouvrir la porte aux malwares et aux hackers. Au-delà du souci de sécurité, le CMS s’est mis en quatre pour nous apporter de nouvelles fonctionnalités bien pratiques et qui vous permettront de mieux protéger votre site.

Je vous propose un petit tour sur :

  • Les nouvelles fonctionnalités proposées avec la version 5.2
  • Comment la réaliser en toute sécurité
  • Mettre à jour votre version de PHP

Pour terminer, je reviendrais sur l’importance de mettre à jour régulièrement vos extensions et thèmes.

Les nouvelles fonctionnalités WordPress avec sa version 5.2

 

Le CMS WordPress est, comme vous le savez sans doute, le plus plébiscité au monde. Avec ces 33 %, WordPress mise sur la sécurité des sites de ses utilisateurs, qu’ils soient développeurs ou non.

Cette mise à jour manuelle s’avère donc primordiale pour la santé de votre site.

Bilan de santé de votre site

Une fois votre mise à jour réalisée, vous pourrez obtenir en un coup d’œil, le bilan de santé de votre site. Un nouvel onglet apparaît dans la section « Outils », vous y trouverez l’onglet « Santé du site » et en haut de page « Etat ».

Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vous serez alertés en cas :

de problèmes critiques comme la version de WordPress et de PHP non à jour,
ou d’améliorations recommandées.

 

Un onglet informations bien pratique

Grâce à cet onglet, vous trouverez les informations de débogage que vous pourrez transmettre à votre développeur grâce à la fonction « Copier les informations du site dans le presse-papier ».

À noter également, de nouveaux Dashicon ont fait leur apparition. Utilisés pour embellir votre tableau de bord d’administration, ils avaient besoin d’un petit rafraîchissement.

 

 

Comment réaliser la mise à jour manuelle de la version 5.2 de WordPress en toute sécurité ?

 

Retrouvez en détail l’ensemble des manipulations à effectuer pour mettre à jour votre version de WordPress dans cet article.

 

Des problèmes à la mise à jour de cette nouvelle version ?

Pas de panique, en fonction de votre problème, voici les solutions :

  • Oups, c’est l’écran blanc ! : redémarrer votre PHP et supprimer le cache pleine page de votre WordPress
  • Désactivez toutes vos extensions et réactivez-les une à une afin de savoir laquelle joue les trouble-fête. Si elle n’a pas été mise à jour, prévenez son développeur afin qu’il la corrige ou trouvez son équivalent et installez-la. N’oubliez pas de supprimer celle que vous aurez remplacée.
  • Utilisez un thème WordPress initial comme Twenty Nineteen. Si cela résout votre problème, adressez-vous au développeur de thème pour qu’il travaille la mise à jour de son thème.
  • Voyez si le problème ne vient pas de votre JavaScript à l’aide de votre navigateur
  • Enfin, faites appel à votre développeuse préférée si le problème persiste ou si toutes ces manipulations vous effraient.

Mettre à jour votre version de PHP

Cette nouvelle version de WordPress en 5,2 vise à protéger au maximum votre site. Elle implique, par conséquent, de vérifier et mettre à jour votre version PHP, vers la version actuelle, en 7.3.

Comme pour toute mise à jour, il vous faudra au préalable mettre à jour thème et extensions et réaliser une sauvegarde.

Cette mise à jour du PHP s’effectue, en général, par le biais de votre hébergement et non sur votre site WordPress.

La liste des hébergeurs étant très longue, je vous conseille de vous rapprocher d’eux afin d’obtenir toutes les informations nécessaires à la mise à jour de votre PHP. Elle s’effectue en général en quelques clics.

La sécurité, c’est sacré !

Que vous possédiez un blog, un site e-commerce ou un site vitrine, la sécurité de votre site est primordiale. En effectuant cette mise à jour nécessaire, WordPress met toutes les chances de votre côté pour protéger vos données et celles de vos clients et abonnés.

Une simple attaque peut vous décrédibiliser auprès de vos internautes et ruiner des années de travail. Il ne faut donc pas négliger la mise à jour de votre site, en manuel comme en automatique, qu’il s’agisse des plugins, de votre thème ou du core de WordPress.

Afin de protéger efficacement votre site, je vous conseille une mise à jour régulière des extensions et thème, à raison d’une fois par semaine ou toutes les deux semaines au maximum.

Si toutefois, cet exercice régulier et chronophage vous semble compliqué à mettre en place, découvrez mes forfaits maintenance au mois ou à l’année et retrouvez temps et sérénité !

 

25 Partages
Partagez25
Partagez