Comment travailler vos balises title et meta description pour votre référencement ?

Lorsque les moteurs de recherche et leurs algorithmes scannent les pages de votre site Web, ils s’intéressent au code source de la page, à ce qui est finalement caché aux yeux de vos lecteurs afin de déterminer le positionnement de votre contenu.

Si la structure de votre article ou de votre page professionnelle est déterminante pour être comprise de Google, d’autres éléments, en particulier les balises HTML contenues dans le Head de votre page WordPress restent de bons indicateurs pour vous positionner en première page de la SERP.

Bien que balises title et meta description ne possèdent pas la même importance aux yeux de Google, c’est 2 balises, lorsqu’elles sont optimisées et pertinentes, vous aideront à positionner votre site et à décupler votre taux de clic.

Balise title : comment bien la rédiger ?

Enseigne de votre article ou de votre page, la balise Title mérite toute votre attention. La meta title, à ne pas confondre avec le titre H1 de votre page, permet à Google de définir si votre contenu correspond à la requête de l’internaute. Pour la rédiger, vous devrez donc faire preuve de pertinence dans le choix de votre mot clé ou expression clé, mais également la rendre savoureuse pour inciter les internautes à lire votre article.

En effet, les balises title sont votre premier contact avec les internautes puisqu’elle s’affiche sous la barre de recherche des différents moteurs lorsque vous dictez ou tapez une requête.

Lorsque les mots clés utilisés dans votre meta titre correspondent aux mots recherchés par l’internaute, votre position s’améliore, car elle répond aux intentions de recherche définies par les algorithmes de Google.


Comment travailler votre title pour séduire les moteurs de recherche et leurs lecteurs ?

  1. Insérez le mot clé travaillé pour votre contenu.
  2. Placez ce dernier, de préférence, au début de votre phrase.
  3. N’accolez pas plusieurs mots clés et ne répétez pas votre requête clé.
  4. Séduisez le lecteur en identifiant les besoins et enjeux de sa requête.
  5. Respectez la longueur de votre méta title, en pixel, exigée par Google.

Afin d’optimiser votre title et séduire les internautes, appuyez-vous sur la liste des mots clés travaillée pour votre page ou votre article. Appuyez-vous sur la sémantique et sur l’argument phare lié à votre requête. Donnez vie à votre title en intégrant de la ponctuation et insérez des données, commerciales ou factuelles si votre article s’y prête.

Des astuces pour rédiger un title palpitant

Vous avez défini votre mot clé principal, compris les intentions de recherche de votre prospect, mais vous voici en manque d’inspiration pour rédiger « The libellé ». Appuyez-vous sur ces astuces pour optimiser votre meta title par :

  • Une question : comment, pourquoi, combien, quel… ;
  • Un ou des verbes d’action : comparer, trouver, s’inscrire, préparer, travailler, simplifier, planifier, exploiter…

Cependant, veillez toujours à rester simple et à aller à l’essentiel.

Quelle est la taille optimale pour une balise title ?

Partie importante des 200 critères SEO de référencement naturel de Google, la balise title mérite de travailler sa taille, c’est-à-dire 600 pixels soit environ 70 caractères, comme nous le spécifie Olivier Andrieu dans cette vidéo.

Pour facilement connaître la taille de votre balise title et éviter que votre titre ne soit tronqué, différents outils sont disponibles gratuitement sur le Web pour vous permettre de tester la longueur de vos title et meta description :

Peut-on utiliser des séparateurs dans un title ?

Caractère qui permet de fragmenter votre titre en mots clés, le séparateur permet de rendre notre langage compréhensible par Google. Il faut donc les utiliser, ils s’affichent automatiquement dès lors que vous visualisez l’URL d’un contenu dans la barre de recherche de la page que vous consultez.

Toutefois, si le tiret est le séparateur le plus utilisé vous pouvez aussi choisir, le point, la virgule ou le pipe « | ».

Le saviez-vous ?

le saviez vous

Les résultats de la recherche Google sont rédigés dans la police Arial de taille 18 px soit environ 70 caractères. Néanmoins, certains caractères comme le m ou le w sont plus larges, tous comme les majuscules par rapport aux minuscules. Si le nombre de caractères vous donne une idée de la longueur de votre titre, il n’en reste pas moins imprécis.

Bien que la balise meta description ne fasse pas partie des 200 critères de SEO pour Google, travailler sa rédaction reste un plus pour votre référencement naturel.

Meta description, optimisez votre taux de clics !

Longue d’environ 600 pixels également, la meta description d’une police Arial de 15 px vous permet de décrire parfaitement les informations que le lecteur découvrira en surfant sur votre contenu. Généralement composée de 150 caractères, la méta description a peu d’importance pour les moteurs de recherche. Cependant, une bonne meta description agit positivement sur le positionnement de votre article sur Google dès lors qu’elle est bien rédigée et répond à la requête de l’internaute. Une description claire, pertinente et engageante décuplera votre taux de clics et donc le trafic de votre site Web.

Comment rédiger une meta description qui convertit ?

Lorsque vous ne travaillez pas votre meta description ou si Google considère qu’elle ne correspond pas à la description de votre contenu, ce dernier générera à partir de votre texte, celle qui lui paraît appropriée.

Argumentaire de votre article ou de votre page professionnelle, la méta description doit décrire et mettre en avant le bénéfice que l’internaute retirera à consulter votre contenu.

  1. Appuyez-vous sur le mot clé principal et les mots clés de longues traines pour cibler finement le lecteur et augmenter le taux de clic.
  2. Travaillez l’adéquation de votre résumé entre titre et contenu.
  3. Rédigez des phrases engageantes et suscitez le clic en usant des verbes d’action.

Façonnez la rédaction de votre meta description afin d’offrir une expérience utilisateur unique et pertinente à l’internaute.

Optimisez l’impact de votre meta description

Pour séduire l’internaute et l’inciter à lire votre contenu plutôt que celui de votre concurrent :

  • Insérez votre requête principale ou sa cooccurrence dans les 160 premiers signes de votre balise.
  • Rajoutez également, de manière pertinente, les mots clés secondaires associés à la requête.

Enfin, tout comme pour la rédaction de votre title, la meta description doit être unique et ne s’appliquer qu’à ce contenu de votre site.

Indispensable pour votre référencement, ou nécessaire pour séduire les internautes à la recherche de réponses sur vos produits ou vos services, ces balises HTML doivent être travaillées pour l’optimisation et pour séduire les lecteurs. Lorsque votre site ne vous permet pas de gérer l’interface de votre blog ou de votre e-boutique, faites appel à un développeur ou à l’agence en charge de son développement pour travailler votre référencement naturel. Heureusement, si votre site d’entreprise est développé sous CMS, il vous sera facile, grâce à son interface d’administration, d’améliorer vos métabalises.

taux de clics optimisation

Comment rédiger les balises title et meta description avec le CMS WordPress ?

creation site internet wordpress

De nombreuses extensions vous permettront d’optimiser, modifier les balises title et meta description de chacune de vos pages, articles, fiches produits.

Chaque plug-in vous proposera de travailler les URLS de vos contenus et de choisir les séparateurs qui illustreront vos titles. Rappelez-vous de toujours respecter l’architecture de votre site, de proscrire les caractères spéciaux et les minuscules.

Vous pourrez aussi intégrer vos titles et vos meta descriptions pour chaque article, à l’aide des extensions de référencement telles que :

  • Rank Math ;
  • Yoast ;
  • SEOPress ;
  • The SEO Framework ;
  • SEO Squirlry.

La plupart sont disponibles en version gratuite et s’adaptent à vos besoins et votre expertise en référencement naturel.

Autres articles qui pourraient vous plaire

Extensions de partage sur WordPress, laquelle choisir ?

Extensions de partage sur WordPress, laquelle choisir ?

En réalisant la structure de votre site, vous vous interrogez sur l’extension de réseaux sociaux à choisir pour partager votre savoir-faire. Plusieurs études ont démontré que seulement 0.6 % des internautes partagent leurs découvertes. En 2021, il y a peu de chance que ces chiffres aient évolué, alors pourquoi ajouter une extension de partage social à votre blog WordPress ? Laquelle choisir ?

lire plus
Quiz WordPress niveau 2

Quiz WordPress niveau 2

Vous souhaitez tester vos connaissances sur WordPress ? Ce deuxième quiz vous permettra de connaître votre niveau actuel et de découvrir les réponses correctes et incorrectes.

lire plus